jeudi 1 mars 2012

Brouillon un peu croche

(Croche, allusion musicale : la pognez-vous ?)

Il y a quelques jours, nous sommes allés souper avec mon frère, qui m’a fait part de son impatience d’entendre la musique de C’était notre maison. J’en ai réalisé une version harmonisée, instrumentée et un ti ti peu arrangée.

Voici comment je m’y suis prise aujourd’hui pour réaliser ce genre de brouillon musical. C’est mon mode de travail le plus fréquent mais ce n’est pas le seul.

Vous me demandez souvent : comment commences-tu ? Avec une musique ? Avec des mots ? La réponse est un net oui. Des fois c’est l’un, des fois c’est l’autre, des fois c’est les deux et des fois c’est un concept.

Dans le cas présent, j’étais partie un peu d’un concept et j’avais fini les mots. Je suis donc passée au logiciel d’écriture musicale (PrintMusic, de Finale) pour produire la partition proprement dite. À ce stade, souvent, je travaille en simultané les mots et la musique, l’un influençant et appelant l’autre. Comme les mots avaient atteint un stade proche du final cette fois-ci, je n’ai presque rien modifié.

C'est à ce moment que je m’assure de la structure mélodique : une chanson bien faite est équilibrée, la plupart du temps en structure binaire, peu importe le nombre de pieds des vers – par exemple, deux fois quatre mesures puis quatre fois deux mesures, ou des combinaisons de ce type. Je fais parfois des découvertes désagréables : zut, cette phrase que j’entendais si jolie, elle fonctionne pas, elle est trop longue. Et je fais parfois des découvertes agréables, un fragment de mélodie prend son envol.

En travaillant la partition, je travaille aussi l’harmonisation, c’est-à-dire que je choisis les accords qui forment la structure harmonique. Do mineur, sol septième de dominante, etc. Comme c’est l’usage, ça se note Cm, G7, etc. Comment je sais ? Je sais, c’est tout. Je sais ce que j’entends.

La plupart du temps, cette partie du travail s’effectue principalement dans ma tête. Ça donne quelque chose comme ceci :



Quand je m’estime satisfaite du résultat, je lance un logiciel d’accompagnement assisté par ordinateur (Band-in-a-Box, de PG Music). Dans ce logiciel, j’inscris, mesure par mesure, les accords que j’ai choisis à l’étape précédente.



Je choisis ensuite ce que le logiciel appelle un style. Le logiciel applique des séries d’algorithmes en fonction du style que j’ai choisi : il choisit des instruments, il fait jouer à chaque instrument des motifs convenables, dont la succession et l’agencement sont déterminés par les critères du style.

Ça, c’est long et difficile. J’ai généralement en tête une assez bonne idée de ce que je voudrais entendre mais c’est loin d’être garanti que je vais trouver un style qui reproduit mes idées ou même s’en rapproche un peu, j’ai à fouiller dans près de 2000 styles. Ce n’est pas un fouillis total, les styles sont décrits par leurs similarités avec tel ou tel groupe ou musicien (Coldplay, Celine, etc.), par leur instrumentation, leurs grandes caractéristiques (swing, shuffle, strong bass line, etc.) et leur genre (country ballad) mais c’est quand même pas de la tarte. Aujourd’hui, par exemple, j’ai tâtonné une bonne heure, et j’ai fini par prendre une voix d’un style, une voix d’un autre, etc. Le logiciel me permet d'appliquer un certain style aux mesures de 1 à 16, un autre aux mesures 17-18-19-20, etc. Un sérieux obstacle que je rencontre ici, c’est que mon audition atteint vite ses limites et j’ai peine à entendre assez clairement les différentes voix du style.

Je transporte tout ça ensuite dans GarageBand (Apple) pour pouvoir le retravailler à mon goût, car Band-in-a-Box ne permet pas les modifications.

Il n’y a rien encore qui reproduit la mélodie de ma chanson. J’ai plusieurs choix. Je peux exporter la mélodie que j’ai écrite avec le logiciel de partition pour l’importer dans GarageBand, les deux logiciels sont capables de communiquer de cette façon. J’ai fait récemment des expériences avec un logiciel qui non seulement lit la mélodie mais prononce les mots ! Le résultat est étonnant mais encore loin de remplacer ma chanteuse préférée. Ça se fait vite et avec exactitude, mais c’est terriblement mécanique et la fonction d’humanisation, destinée à rendre la lecture moins mécanique, est limitée.

Chanté par ordinateur

Je préfère jouer la mélodie sur un clavier musical raccordé à mon ordinateur (USB) ; GarageBand enregistre non pas les sons mais les impulsions du clavier (ceci est un mi 3, avec une vélocité de x et une durée y) et les reproduit avec le son de l’instrument logiciel que j’ai sélectionné. Si vous connaissez un peu la notation musicale, vous remarquerez que la partie qui est actuellement affichée dans GarageBand est la mélodie, telle qu’elle apparaît plus haut, la reproduction de PrintMusic.



J'exporte le fichier de GarageBand, je le télécharge sur le serveur de fichiers du blogue. Après non loin de six heures de travail, me voilà arrivée à ceci :

C’était notre maison (brouillon)

Et sur ce, dodo pour moi.

Ça, c'était il y a cinq jours. Dimanche, j’ai eu des visiteurs. Et lundi, mon meilleur client ayant eu le mauvais goût de m’envoyer soudainement beaucoup de travail, il a bien fallu que je m’y mette. Je vous jure, il y en a qui manquent vraiment de considération pour ma muse. Résultat : à peu près pas de musique cette semaine et un billet de blogue qui languit dans la boîte à brouillons. 

This post in English




7 commentaires:

michelle a dit…

EXTRÊMEMENT intéressant de lire le récit de la naissance d'une chanson. Pour les non-initiés comme moi, c'est impressionnant. Les explications sont claires, les ajouts de photos très pertinents, et force m'est d'admettre Hélène que tu connais un langage que j'ignore.... Je m'incline bien bas, et j'en redemande.
Ce que j'ai entendu de la mélodie de la chanson est très agréable à l'oreille. Ça promet....
Laisse tomber les clients qui nuisent à ta création!
Bravo Hélène!
Michelle

michelle a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
michelle a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Hélène a dit…

Au cas où ça vous inquiéterait, les commentaires supprimés étaient de simples erreurs de manipulation.

Anonyme a dit…

Bravo Hélène , cette mélodie me plaît beaucoup et j'aime bien la petite cloche à l'arrière, mais j'ai très hâte d'entendre la voix d'Élizabeth et les mots de cette chanson, bravo encore et à bientôt !

Roger Gauthier a dit…

Yep. Très bien, en autant que je puisse juger, et je suis pas très bon pour les produits pas encore finis. Comme Suzanne, j'ai hâte de voir ce que ça donnera… pour vrai !

À propos des commentaires supprimés...

Tu as l'option de les supprimer complètement sans laisser de traces. Veux-tu savoir comment ? Descends dans mon antre… :-)

Françoise a dit…

Bonsoir Hélène ,
Quelle jolie mélodie , je fredonnais en t'écoutant .Facile à retenir ,j'aime beaucoup Sera t - elle terminée en juin qu'on la chante ensemble ?
Bises